Un projet à contre-courant

En conclusion, ce projet n’est pas si utopique car les questions structurelles liées au réchauffement climatique, à l’économie, au logement et au transport peuvent trouver leur solution dans une réorganisation basée sur l’urbanisme des Bastides.

La bastide redevient le lieu novateur et révolutionnaire qu’elle n’aurait jamais dû perdre.

Nous devons construire un futur plus viable, mieux gérer notre vie de tous les jours et notre environnement. Pour cela nous devons revoir notre URBANISME en appliquant cette forme de progrès à une ville de 2 000 ou 2 500 habitants qui va prospérer comme une ville de la Renaissance.

Elle aura su s’auto-limiter. Chacun y trouvera sa place, libéré du travail aliénant et très loin du système spatial inégalitaire actuel.

Pour cela une nouvelle administration régionale doit prendre conscience de l’ampleur du sujet. D’autant qu’en cette année décisive de COP 21, nos décideurs doivent s’intéresser aussi à l’urbanisme pour résoudre les questions sociales, économiques et environnementales, en commençant par les villages comme Villeneuve.

02-00-P1050188

11 réflexions sur “Un projet à contre-courant

  1. On ne parle jamais des vertus des rues étroites, c’est un climatiseur naturel qui a fait ses preuves depuis des centaines d’années, en France, comme dans les pays du Sud. Qu’en disent les thermiciens?

    J'aime

  2. Lors de la COP21, la France pourrait s’engager à construire des coeurs de villages sur le modèle des Bastides.
    Ce ne serait pas une disposition coûteuse. Pourquoi cette solution n’est-elle jamais évoquée ?

    J'aime

    • Les pompiers… Ils imposent des largeurs de rues qui ne permettent pas facilement de re-créer des ruelles.
      Mais maintenant on sait faire (comme dans les grands centres commerciaux). Il est possible d’installer un réseau d’eau pour pompier avec des bornes incendie dans les rues qui sont inaccessibles aux camions citernes.

      J'aime

      • Effectivement, ce qui est possible pour les très grands centres commerciaux doit l’être pour une Bastide, question de volonté.

        J'aime

      • Les pompiers n’ont pas besoin d’amener leurs véhicules citernes, puisque, dans le projet, la réserve d’eau pluviale est assurée par les douves (Nord-Ouest) sur 300 mètres de linéaire. Elle est en même temps une base de loisirs.

        J'aime

  3. Dans une bastide, tout se fait à pied, C’est une autre vertu écologique qu’il ne faut pas oublier.

    Les enfants jouent dans les ruelles sans crainte d’être percutés par un véhicule.
    Cette qualité n’est pas négligeable non plus.

    J'aime

  4. A la place d’organiser la COP21 à l’aéroport du Bourget, (beau contresens symbolique!)
    Il aurait été plus pertinent d’installer la COP21, en région, dans une Bastide comme à Villeneuve!
    Et de profiter de cette occasion pour entreprendre, concrètement, un tel projet de ville modèle..

    J'aime

Répondre à Alexandre Parisot Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s